Aller au contenu principal
Mercure amoureux d’Hersé change en pierre Aglaure - Jean-Baptiste Marie Pierre

Mercure amoureux d’Hersé change en pierre Aglaure - Jean-Baptiste Marie Pierre

Série de l'image :

Notice précédente Notice n°32 sur 63 Notice suivante

Date :
1763
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Dimensions (HxL cm) :
320x320
Lieu de conservation :
INV 7227

Analyse

Annotations :

2. Modèle de tapisserie commandé pour la manufacture des Gobelins pour la tenture des amours des dieux.
3. Tableau de Véronèse sur le même sujet au Fitzwilliam Museum de Cambridge

Analyse de l'image :

Livret du Salon de 1763 :
    « Par M. Pierre, Chevalier de l’Ordre du Roi, premier Peintre de M. le Duc d’Orléans : Professeur.
    12. Mercure amoureux de Hersé, change en pierre Aglaure, qui vouloit l’empêcher d’entrer chez sa sœur.
    Ce Tableau est destiné à être exécuté en Tapisserie à la Manufacture Royale des Gobelins. »
   
   Mercure de France, octobre 1763 :
    « Entre autres Tableaux de M. Pierre, nous nous arrêterons sur celui qui est destiné à être exécuté en tapisserie à la Manufacture Royale des Gobelins. Le Sujet est la métamorphose d’Aglaure en pierre, pour avoir voulu empêcher Mercure d’entrer chez sa sœur Hersé dont ce Dieu étoit amoureux. Ce Tableau est d’une fort belle entente & d’une sçavante composition. Tous les personnages y ont une expression juste, relative au Sujet & conforme à la passion dont ils doivent être affectés. Les Plans jouent (si l’on peut user de cette expression) dans un site convenable, & sont très-distincts par leurs effets, chacun selon son aspect naturel. Il seroit peut-être à desirer que ce Tableau eûtété placé dans une autre position que celle où il est vu au Sallon, parce que la lumière glissant de côté, altére les effets du coloris relativement au jour pour lequel il a été fait ; & par là les effets ne doiventplus être le smêmes qu’ils auron paru dans le Cabinet de l’Auteur. D’ailleurs, il est à oberver que destiné, comme on l’a déjà dit, à l’exécution en tapisserie, cet ouvrage doit être considéré sous ce point d evue. On sçait combien ce Maître a donné d epreuves de son intelligene dans ce que la Peinture peut procurer d’officieux à la Fabrique de la Tapisserie, & les succès en sont garants. Ainsi les motifs qui dirigent s amanière dans ces sortes de Tableaux, doivet entrer en considération dans les jugemens qu’on en porte & déterminer à la justice légitimement duë aux grands talens du Peintre. » (p. 185-186)

Composition de l'image :
Sources textuelles :
Ovide, Métamorphoses, 02 (Phaéthon/Héliades/Callisto/Ocyrhoé/Aglaure/Europe)
v. 708-832
Sujet de recherche :
S. Lojkine, La Jambe d’Hersé (Lagrenée)

Informations techniques

Notice #000981

Image HD

Identifiant historique :
A0300
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Bibliographie :
Diderot et l’art de Boucher à David (cat), 1984
n° 100, p. 340
Diderot, Arts et lettres (1739-1766), éd. Jean Varloot, Hermann, 1980 (DPV XIII)
Texte p. 360
Dominique Jarassé, La peinture fçse au 18e s, Terrail, 1998
p. 23