Aller au contenu principal

PAUL | ET | VIRGINIE, | PAR JACQUES-HENRI | BERNARDIN DE SAINT-PIERRE. | MISERIS SUCCURRERE DISCO. | AENEID., LIB. I. | [Marque d’imprimeur] | A PARIS, | DE L’IMPRIMERIE DE P. DIDOT L’AÎNÉ, | CI-DEVANT AU LOUVRE, PRÉSENTEMENT RUE DU PONT DE LODI. | M DCCCVI. XCII-194 p., planches ; in-folio. Exemplaire sur grand papier vélin avec les planches gravées sur cuivre en 3 états dont un en couleurs. Joints : la gravure refusée du portrait de l’auteur et son dessin préparatoire par Girodet ; 5 dessins originaux de Lafitte, Girodet, Gérard, Moreau le jeune et Isabey, et un dessin refusé attribué à Prud’hon ; reliées en tête, trois lettres de l’auteur au peintre Chaudet, qui fera défaut, au souscripteur de Bois Guilbert, et au comte de Lacépède, concernant la publication de l’ouvrage. Exemplaire de Mme Aimé-Martin veuve de Bernardin de Saint-Pierre. En 1803, excédé par les contrefaçons de son roman, Bernardin de Saint-Pierre lance par souscription une édition à cinq cents exemplaires dont il a fixé lui-même le programme iconographique. Dans le préambule de cette édition, Bernardin de Saint-Pierre écrit : « Les figures de cette édition sont au nombre de sept. J’en ai donné les programmes. La première, qui est au frontispice, est mon portrait. Les six autres sont tirées de Paul et Virginie, et représentent les principales époques de leur vie, depuis leur naissance jusqu’à leur mort.