Aller au contenu principal

Le Château d’Ancy le Franc possède un cabinet qui se présente comme un studiolo de la Renaissance italienne. Il est décoré de dix peintures illustrant des épisodes du Pastor fido de Guarini. Comme le studiolo d’Urbino, le cabinet d’Ancy le Franc comporte deux registres décoratifs, les boiseries, qui reprennent par leur dessin et leur structure la façade en pierre blanche de la cour intérieure, et les tableaux sur toile, séparés par un cadre richement décoré. En outre, le plafond est orné de caissons octogonaux entrecroisés. Les scènes du Pastor fido choisies pour l’illustration sont de deux types : sept scènes directes, tirées de l’action dramatique du Pastor fido, et trois scènes rapportées, illustrant des faits antérieurs à l’intrigue proprement dite, et rapportés par le récit d’un des personnages de la pièce.