Aller au contenu principal
Le bonheur des moineaux (Cabinet des fées T2, 1731)

Notice #010023

Image HD

Série de l'image :
Le Cabinet des fées, Amsterdam, Charles Le Cène, 1731
Date :
1731
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 17e siècle
Lieu de conservation :
Lausanne, Bibliothèque Cantonale et Universitaire Dorigny
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
LL 2385/2
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
La mère d’Iris a forcé la jeune fille à quitter son amant.
    « Elle allait chaque jour dans un bois solitaire,
   Entretenir les pressantes douleurs
   Que l’on ressent en perdant ce qu’on aime ».
   Iris remarque un jour deux moineaux (sur la branche au-dessus d’elle) : elle leur conseille de s’éloigner ; si sa mère les voyait, elle les séparerait.
Annotations :
1. Sous la vignette, « Que c’est un destin rigoureux
De n’avoir point de biens durables !
Tous les plaisirs sont courts, autant qu’ils sont aimables.
De deux amants Amour comblait les vœux, »
2. L’idylle n’est que de 32 vers.