Aller au contenu principal
La tête de Pompée présentée à César - Lagrenée
La tête de Pompée présentée à César - Lagrenée

Notice #001020

Image HD

Date :
1767
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Composition de l'image :
Scène (espace vague/espace restreint)
Lieu de conservation :
inv 130911
Localisation de la reproduction :
Traitement de l'image :
Scanner

Analyse

Analyse de l'image :

Livret du Salon de 1767 :
    « Par M. La Grenée, Professeur.
    20. […]
    21. La Tête de Pompée présentée à César.
    Tableau ceintré, de 9 pieds 3 pouces de haut, sur 3 pieds de large, destiné pour la Chambre à coucher du Roi à Belle-Vue. »
   
    « César après la bataille de Pharsale poursuivit Pompée jusqu’en Egypte où il s’était réfugié. Ptolémée par les conseils de ses ministres lui ayant fait couper la tête croyant par là faire sa cour à César, la lui envoya comme il abordait en Égypte. Théodotus après sa harangue lui dit : Entre tous les présents que je suis chargé de vous remettre de la part de Ptolémée, en voici un qui vous sera sans doute le plus agréable. En disant ces mots, il découvrit cette tête. César ayant jeté les yeux dessus reconnut ce grand homme et rejeta avec indignation cet horrible présent. » (Livre, pp. 44-45.)
   Vraisemblablement d’après l’Histoire ancienne de Rollin, t. 10.
   
   Mercure de France, octobre 1767, p. 165 :
    « Dans le second tableau, peint par M. La Grenée, on voit César repoussant avec indignation la tête de Pompée que lui présente Septimius. Les expressions y sont frappantes, mais les attraits d’un brillant coloris font un contraste heureux avec la terreur qu’inspire ce spectacle. Ainsi l’art adoucit les horreurs accidentelles de la vérité & fait la rendre toujours aimable. »

Annotations :

1. Signée et datée L. Lagrenée 1767
2. Décoration du grand salon du château royal à Varsovie, avec la Continence de Scipion, par Vien, Le roi scythe Silurus donnant à ses fils ses derniers avis, par Hallé, César aux pieds de la statue d’Alexandre par Vien. L’idée de justice devait être représentée par La Continence de Scipion, l’idée d’émulation, par César devant la statue d’Alexandre, l’idée de magnanimité, par La Tête de Pompée présentée à César, l’idée de concorde, par Scilurus, roi des Scythes, fait rassembler ses enfants.
3. Tiepolo en 1743 peignit le même sujet pour le Prince Electeur Frederic Christian de Saxe. Ce tableau était réputé perdu. Lui ou une réplique a été exposé à la Galerie Stair Sainty.