Aller au contenu principal
Adoption de la loi sur l’égalité (Niels Klims underjordiske reise, 7, 1789)

Notice #012797

Image HD

Série de l'image :
Holberg, Niels Klims underjordiske reise, Copenhague, J. F. Schultz, 1789
Auteur(s) :
Clemens, Johan Frederik (1749-1831), graveur danois
Abildgaard, Nicolai Abraham (1743-1809)
1789
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Oslo, Bibliothèque nationale
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
NB/BRU, Holb. 35:103
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Chapitre VII. De la police.
    Après une tentative malheureuse d’établir un roi philosophe, les Potuans en sont revenus à la monarchie héréditaire avec droit de primogéniture. Mais cette monarchie, qui garantit le respect du souverain, ne s’appuie pas sur l’inégalité entre les citoyens : ils ont connu par le passé les distinctions sociales mais les ont abolies.
    « Cette tendresse pour les titres étant devenue, parmi les Potuans, une espèce de maladie épidémique, un citoyen de Kéba osa proposer une loi qui abrogeât cette coutume. Il fut aussitôt mené, selon l’usage, sur la place publique, & on lui mit la corde au col. Le sénat assemblé, il ne se toruva personne dans cette auguste compagnie, qui osât combattre ouvertement le nouveau projet ; ainsi il fut déclaré, à la pluralité des voix, utile & avantageaux à l’état, & celui qui l’avoit proposé fut couronné & mené en triomphe par toute la ville. On trouva même, quelque tems après, q’uil avoit rendu un très-grand service à l’état, & on l’éleva à la dignité de kadoki, ou de grand-chancelier.
    Depuis lors, la loi de l’égalité d’entre les citoyens a été saintement observée ; & s’il y a encore de l’émulation parmi eux, c’est de se surpasser en vertus & en mérite les uns les autres. »
Annotations :
1. Au-dessus de l’image à droite « Cap. VII. »
Signé au-dessous de l’image à gauche « Abildgaard pinx. », à droite « Clemens Sculps. »