Aller au contenu principal
David (Ishbaal?) tue 800 ennemis d’un coup (Speculum humanæ salvationis 10C23)

Notice #013557

Image HD

Série de l'image :
Speculum humanae salvationis, Meermanno Koninklijke Bibliotheek, La Haye 10C23
Entre 1400 et 1450
Nature de l'image :
Enluminure
Sujet de l'image :
Sujet d’histoire sacrée. David
Lieu de conservation :
La Haye, Meermanno Koninklijke Bibliotheek
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Den Haag, MMW, 10 C 23, fol. 21r°, image de droite
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Difficile de savoi de quel épisode biblique il s’agit exactement.
   On a suggéré qu’il s’agissait non de David, mais d’un de ses preux : « Yashobeam, fils de Hakmoni, le chef des Trois : c’est lui qui brandit sa lance sur trois cents victimes à la fois. » (1er livre des Chroniques, 11, 11.)
   Mais le nombre ne concorde pas, il faut se reporter à la fin du 2e livre de Samuel : « Voici les noms des peux de David : Ishbaal le Hakmonite, chef des Trois, c’est lui qui brandit sa lance sur huit cents victimes en une seule fois. »
   Le texte est difficile (on lit aussi Adinô le Eçnite) et les commentateurs ont repéré la contradiction des deux passages. On ne sait pas ce que c’est que « les Trois ». Ishbaal, ou Adinô, serait le fils de Yashobeam.
Annotations :
1. Rubrique : « Regum 1° ca° xviii RE ii° ca° viii | Dauid occidit octingentos viros | in impetu suo »
3. Le même épisode est représenté sur un vitrail de l’église paroissiale Saint-Etienne de Mulhouse, aujourd’hui église luthérienne, à côté du massacre perpétré par Sangar. Ce vitrail date de 1330-1340.