Aller au contenu principal

193 notices sont référencées dans cette série. Affiner votre recherche.

Speculum humanae salvationis et autres textes, Allemagne, entre 1400 et 1450.
Manuscrit sur papier, 54 feuilles, 28,5x20,9 cm, texte sur deux colonnes, 31 à 55 lignes, lettres cursives. Reliure mi-cuir du XVIIIe siècle. 193 dessins à la plume colorés.

Il existe, dans la même bibliothèque de La Haye, un second manuscrit du Speculum humanae salvationis, de même origine, dont les images sont très proches de celles-ci. On reconnaît les deux exemplaires au cadre des images : cadre large et coloré pour le 10C23, simple trait de plume pour le 10B34.

Le texte du Speculum humanæ salvationis que reproduit ce manuscrit est une œuvre latine du premier quart du XIVe siècle. Le texte est anonyme et il est l’une des œuvres les plus diffusées de la fin du Moyen Âge, faisant l'objet de nombreux manuscrits enluminés puis d'incunables. Cette œuvre de théologie est accompagnée par de nombreuses vignettes représentant des scènes des deux Testaments.

Les vignettes sont regroupées deux par deux, selon un principe typologique. La typologie est une méthode d’exégèse développée par les Pères de l’Eglise qui consiste à mettre en parallèle des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament. Les scènes de l’Ancien Testament sont lues comme les préfigurations de scènes du Nouveau, qui en devient l'accomplissement. Pour des raisons pédagogiques l’ordre des vignettes est inversé : on commence par la scène évangélique, puis on montre les scènes de l’Ancien Testament qui en sont les « figures ».