Aller au contenu principal
Eulalie décapitée par l’évêque de Grenoble (Nlle Justine, 1799, ch19, fig37)

Notice #001675

Image HD

Série de l'image :
La Nlle Justine ou les malheurs de la vertu, [Colnet du Ravel] 1797 [1799]
Auteur(s) :
Bornet, Claude, peintre et graveur du XVIIIe siècle
Date :
Entre 1797 et 1799
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Enfer 2507 (4)
Traitement de l'image :
Image web
N° de commande :
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
A Grenoble, Justine est enlevée par la Dubois et conduite chez l’évêque. On l’introduit dans un cabinet « de forme pentagone, rempli par cinq niches de glaces » (p. 1036). La lumière vient de la verrière du toit. La porte étant dissimulée par une glace, on ne peut pas savoir par où l’on est entré. Au centre du cabinet, au milieu d’un bassin, un échafaud est dressé face à un mannequin tenant un sabre : si l’on tire sur le cordon qui est relié au mannequin, la personne qui se trouve sur l’échafaud est décapitée. Sur la gravure, l’évêque jouit d’Eulalie, une jeune fille noble qu’il a fait enlever, et s’apprête à la décapiter, pendant que la Dubois le fustige. Un abbé acolyte de l’évêque, encore en soutane, sodomise Justine sur la gauche.
Annotations :
1. Au-dessus de la gravure à gauche « T. IV. », à droite « P. 274. »