Aller au contenu principal

Polyphème lave la plaie de son œil crevé (Énéide, Strasbourg, 1502) - S. Brant

Notice précédente Notice n°53 sur 116 Notice suivante

Date :
1502
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :
Cod. Heid. 370,319 (Signatur/Shelfmark UB)

Analyse

Le texte raconte comment au matin surgit Achéménide sur le rivage qui, quoique Grec, supplie les Troyens de l’emmener avec lui pour échapper à Polyphème :
    « Postera jamque dies primo surgebat Eoo,
   humentenmque Aurora polo dimoverat umbram
   cum subito e silvis macie confecta suprema… » (III, 588-603)
   Sur la partie droite de l’image, conformément au texte, Achemenide en haillons, à droite, s’avance vers les vaisseaux troyens, qui semblent arriver (leur arrivée date en fait de la veille). Derrière lui, le phylactère indique « Sicilia » : et de fait l’Etna, sur les flancs duquel se passe la rencontre, est en Sicile.
   Le nom d’Achemenide n’apparaît qu’au v. 613.
   Sur la partie gauche de l’image, Polyphème agenouillé au bord de la mer lave le sang de son œil crevé (v. 663). À l’arrière-plan, on distingue son troupeau.

Annotations :

2. Folio CCIIII.

Sources textuelles :
Virgile, Énéide, Livre 03 (De Troie à Carthage : Les Harpyes, Hélénus, Cyclope)
v. 588-603

Informations techniques

Notice #018491

Image HD

Identifiant historique :
B7810
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
Bibliothèque numérique de l'université de Heidelberg (https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit)