Aller au contenu principal
Le bouclier d’Énée (L’Énéide traduite en vers) - A. Bosse
Le bouclier d’Énée (L’Énéide traduite en vers) - A. Bosse

Notice #018543

Image HD

Date :
1658
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Lieu de conservation :
A-1143
Localisation de la reproduction :
Traitement de l'image :
Image optimisée par Esrgan

Analyse

Analyse de l'image :

Vénus au centre, enveloppée dans un nuage, accompagne Énée son fils jusqu’au chêne où elle a déposé les armes que son époux Vulcain a forgées pour lui à sa demande. derrière Vénus et Énée, le cheval d’Énée observe la svcène. Au fond à droite s’assemble l’armée de la ligue latine.
Sur le bouclier le graveur a représenté huit scènes en médaillons, conformément aux huit scènes mentionnées dans l’argument qui suit. Au centre, on reconnaît la bataille d’Actium.

Annotations :

1. La gravure n’est pas signée.

2. La gravure est suivie du texte suivant :

« Argument du huitiesme Livre.
L’armée de la ligue Latine s’assemble & Venule va de sa part solliciter Diomede de s’y joindre, dont le Prince allarmé, la nuit suruenant, s’endort sur le bord du Tybre. Alors le Dieu du fleuue luy paroit en songe, le console & luy donne auis d’aller demander secours à l’Arcadien Euandre. Pour cet effet le Prince equippe deux vaisseaux, & remontant sur le fleuue | […] Là, comme il se rafraischissoit Venus s’aparoissant à luy, luy presente les armes de Vulcain : le Prince les tourne, les admire & voit comme ce Dieu auoit cyselé sur le bouclier les destins & les principaux triomphes de ses successeurs les futurs Romains, la Louue nourrisse de Reme & de Romule, l’enleuement des Sabines, la trahison de Metie, le siege de Rome par Porsene, le sac de la ville par Brennus & les Gaulois, les marques de la Religion Romaine, & enfin la bataille d’Actie gagnée par Auguste sur Marc-Antoine, suivie du triomphe celebre du vainqueur. »