Aller au contenu principal
La trahison de Biren; Roger & l’orque (Roland furieux Valvassori 1566, ch10)

Notice #002067

Image HD

Série de l'image :
Lodovico Ariosto, Orlando furioso, Venise, G. A. Valvassori, 1566 in-4°
Date :
Entre 1553 et 1566
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Fiction, 16e siècle
Lieu de conservation :
Montpellier, Médiathèque centrale d’agglomération Émile Zola
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
10948 RES in-4°
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux
Traitement de l'image :
Photo numérique
N° de commande :

Analyse

Analyse de l'image :
   Au premier plan à droite, Biren quitte la tente d’Olympe, nu, en emportant ses vêtements dans ses bras, et s’apprête à prendre le bateau en abandonnant sa fiancée. Le graveur a repris en l’inversant et en la resserrant la composition du premier plan de la gravure dans l’édition Valgrisi. On retrouve du coup la même contradiction caractéristique des gravures narratives : le bateau dans lequel Biren s’apprête à monter pour abandonner Olympe le contient déjà, ainsi qu’Olympe ! C’est qu’il s’agit de figurer à la fois l’arrivée des trois personnages sur l’île dans l’après-midi, et le départ de deux d’entre eux dans la nuit.     Au second plan à droite, Olympe éplorée regarde s’éloigner le navire de Biren.     En haut à gauche, Roger sur son hippogriffe tente en vain de tuer l’orque avec sa lance. Au fond, Angélique est attachée au rocher devant l’île des Ébudiens.     Le graveur a donc décidé de supprimer tout ce qui dans la gravure de l’édition Valgrisi constituait le territoire central, à savoir le cheminement allégorique de Roger du palais d’Alcine vers le palais de Logistille. La composition s’ordonne selon une diagonale qui part du coin inférieur droit de la gravure : de Biren nu, l’œil passe à l’orque, puis à Angélique, comme si les nudités de Biren et d’Angélique, de part et d’autre de l’orque, se répondaient.     Faut-il donner un sens à ce face à face ? Est-ce la future trahison de Roger, au début du chant XI, qui est ici mise en regard de la trahison de Biren