Aller au contenu principal

Le buisson ardent (La Sainte Bible, Mame, 1866) - G. Doré

Notice précédente Notice n°33 sur 126 Notice suivante

Date :
1864
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Gravure sur bois debout
SMITH LESOUEF R-6283
Œuvre signée
Œuvre datée
Légende

Analyse

Le jeune Moïse devient un homme, un Hébreu fier et fort. Comme il a tué un Égyptien qui brutalisait un Hébreu, il doit s’enfuir au pays de Madian, où il sauve une jeune fille, Cippora, que Jethro, son père, lui donne comme femme. Moïse devient donc le berger de son beau-père.

Moïse faisait paître le petit bétail de Jéthro, son beau-père, prêtre de Madiân ; il l'emmena par-delà le désert et parvint à la montagne de Dieu, l'Horeb. L'Ange de Yahvé lui apparut, dans une flamme de feu, du milieu d'un buisson. Moïse regarda : le buisson était embrasé mais le buisson ne se consumait pas. Moïse dit : Je vais faire un détour pour voir cet étrange spectacle, et pourquoi le buisson ne se consume pas. (Exode, 3,1-3)

L'épisode du buisson ardent a donné lieu à toute une tradition iconographique, qui ne traite pas toujours de la même manière la représentation du buisson et de l'ange qui y apparaît. Pour Doré, plus qu'un buisson, c'est tout un bosquet qui flambe. La vision est grandiose : Moïse est à genoux sur le sol de la montagne, il s'appuie sur sa houlette de berger et regarde non pas l'ange du Seigneur, mais Dieu lui-même qui se dresse les bras écartés au-dessus du buisson en feu. La lumière de cette flamme est si puissante qu'elle éclaire toute la scène.

Pour représenter Dieu, Doré reprend la magnifique gravure de la Création qui n'a jamais été publiée.

Dieu l'appela du milieu du buisson. Moïse, Moïse, dit-il, et il répondit : Me voici. il dit : N'approche pas d'ici, retire tes sandales de tes pieds car le lieu où tu te tiens est une terre sainte. Alors Moïse se voila la face, car il craignait de fixer son regard sur Dieu. Yahvé dit : J'ai vu, j'ai vu la misère de mon peuple qui est en Égypte. J'ai entendu son cri devant ses oppresseurs ; oui, je connais ses angoisses. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens et le faire monter de cette terre vers une terre plantureuse et vaste, vers une terre qui ruisselle de lait et de miel. (3,1-8)

Moïse est représenté de dos, ce qui évite toute expression d'effroi ou d'adoration, lorsqu’il reçoit les paroles de Dieu.

Il existe, un autre beau dessin préparatoire, non publié, qui mérite comparaison.

Par contre il faut noter que cette scène du buisson ardent n’est pas représentée dans les versions anglaises, ni dans l’édition de 1874, car elles s’adressent à des publics protestants qui refusent tout anthropomorphisme de Dieu.

Annotations :

1. Signé et daté en bas de la gravure à gauche « G. Doré », à droite « AGUSMAND sc 1864 ».

Sources textuelles :
Exode
3, 1-6 (Bible de Jérusalem, p. 107-108)

Informations techniques

Notice #020761

Image HD

Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr