Aller au contenu principal

Moïse devant Pharaon (La Sainte Bible, Mame, 1866) - G. Doré

Notice précédente Notice n°34 sur 126 Notice suivante

Date :
Entre 1862 et 1865
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Gravure sur bois debout
SMITH LESOUEF R-6283
Œuvre signée
Légende

Analyse

La gravure ne représente pas la première entrevue de Moïse avec Pharaon, comme semble le suggérer son titre, mais le prodige du bâton changé en serpent, qui inaugure les plaies d'Égypte.

Après cela, Moïse et Aaron vinrent trouver Pharaon et lui dirent : Ainsi parle Yahvé, le Dieu d'Israël : laisse partir mon peuple, qu'il célèbre une fête pour moi dans le désert. Pharaon répondit : Qui est Yahvé, pour que j'écoute sa voix et que je laisse partir Israël ? Je ne connais pas Yahvé, et quant à Israël, je ne le laisserai pas partir. Ils dirent : Le Dieu des Hébreux est venu à notre rencontre. Accorde-nous d'aller à trois jours de marche dans le désert pour sacrifier à Yahvé notre Dieu, sinon il nous frapperait de la peste ou de l'épée. Le roi d'Égypte leur dit : Pourquoi, Moïse et Aaron, voulez-vous débaucher le peuple de ses travaux ? Retournez à vos corvées. Pharaon dit : Maintenant que le peuple est nombreux dans le pays, vous voudriez lui faire interrompre ses corvées ? (Exode 5, 1-5)

La gravure est celle du prodige du bâton changé en serpent, qui inaugure les plaies d'Égypte.

Après bien des déboires auprès des Hébreux et des Égyptiens, Dieu ordonne à Moïse de demander la libération des Hébreux. Il sera accompagné de son frère, Aaron, « qui lui parle bien » alors que Moïse a une mauvaise élocution.

Toi, tu lui diras tout ce que je t'ordonnerai, et Aaron, ton frère, le répétera à Pharaon pour qu'il laisse les Israélites partir de son pays. Moïse et Aaron allèrent trouver Pharaon et firent comme l'avait ordonné Yahvé. Aaron jeta son bâton devant Pharaon et ses serviteurs, et il se changea en serpent. Pharaon à son tour convoqua les sages et les enchanteurs, et, avec leurs sortilèges, les magiciens d'Égypte en firent autant. Ils jetèrent chacun son bâton qui se changea en serpent, mais le bâton d'Aaron engloutit leurs bâtons. Cependant le cœur de Pharaon s'endurcit et il ne les écouta pas, comme l'avait prédit Yahvé. (7, 2-12)

La mise en scène est solennelle : Doré place les deux hommes dans une salle hypostyle mais il la transforme en scène de cirque ; les acteurs sont en bas et les spectateurs les entourent, en haut. Sur le côté gauche, un « enchanteur » se penche, il vient de jeter son bâton, qui s’est transformé en serpent, mais le serpent d’Aaron l’a englouti et reste seul au milieu de la salle. Alors que tous s’agitent, Pharaon reste de marbre. Le spectacle est fini.

Il faut noter le soin avec lequel Doré recrée cette salle hypostyle à partir des dessins de celle de Dendérah, célèbre pour ses colonnes et ses chapiteaux, où la déesse Hathor est représentée avec ses oreilles de vache.

Annotations :

1. Signé en bas de la gravure à gauche « G. Doré », à droite « PANNEMAKER - A. DOMS ».

Sources textuelles :
Exode
7, 8-13 (Bible de Jérusalem, p. 113)

Informations techniques

Notice #020762

Image HD

Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr