Aller au contenu principal
La pierre dévorée par Saturne (Michel Maier, Atalanta Fugiens, 1618)

Notice #004830

Image HD

Série de l'image :
Michel Maier, Atalanta Fugiens, à Oppenheim, J. Galler pour J. Th. de Bry, 1618
Entre 1617 et 1618
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Allégorie
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
RES-R-1438
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
Lapis, quem Saturnus, pro Jove filio devoratum, evomuit, Pro monumento in Helicone mortabilus est positus. (La pierre que Saturne avait dévorée à la place de son fils Jupiter et qu’il avait vomie est posée sur l’Hélicon, monument pour les mortels.) Dans le ciel, Saturne reconnaissable à sa faux cherche à dévorer la pierre.
Annotations :
2. P. 57.
Traduction de l’épigramme XII.
« Tu veux savoir pourquoi les poètes souvent
Parlent de l’Hélicon, de sa cime à gravir ?
Un monument se trouve en son sommet ; la Pierre
Que Saturne engloutit, pour son fils, et vomit.
Tu erres en prenant ces mots ainsi qu’ils sonnent.
Car de Saturne ici c’est la Pierre chymique. »