Aller au contenu principal

Le récit de Mélandre à Clidamant et à Lindamor (L’Astrée, 1633, I, 12) - Lasne

Notice précédente Notice n°13 sur 61 Notice suivante

Date :
Entre 1632 et 1633
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :
RESERVE 8-BL-20636 (1)
Mentions dans l'image
Œuvre signée

Analyse

Au centre, Mélandre déguisée en homme raconte son histoire à Lindamor, à gauche, et à Clidaman, entre les deux. Le graveur a noté Amerine au lieu de Mélandre.
Au second plan à droite, est représentée l'histoire que raconte Mélandre. Mélandre (par erreur, Amérine) triomphe en duel de Lypandas devant l’échafaud où Lydias était condamné à mourir.

Lydias est l'archétype du traître : il a traîtreusement tué Aronte, puis trouvé refuge à Londres où il a traîtreusement courtisé Mélandre. Lorsque les Neustriens, qui sont les alliés de la Grande-Bretagne, sollicitent l'aide de Londres contre les Francs, Lydias, espérant obtenir le pardon des siens, s'engage et retraverse la Manche, abandonnant Mélandre. Mais Lydias est fait prisonnier par Lypandas, qui est un parent d'Aronte et ne veut pas entendre parler de pardon. Lypandas lance un ulimatum : si aucun chevalier ne veut se battre pour Lydias, il périra sur l'échafaud. Mélandre, quoique trahie, traverse la Manche et vole au secours de l'amant qui l'a délaissée. Mais de contretemps en contretemps le délai est presque expiré quand elle arrive. Elle n'a pas le temps de trouver un champion pour Lydias et se résout à se déguiser en chevalier pour relever le défi : c'est une mission suicide car elle n'a jamais tenu des armes. Le combat sera pourtant une succession bouffonne de maladresses de part et d'autre, dont Mélandre sort indemne et Lypandas blessé. Il refuse pourtant de libérer Lydias, sinon par échange de prisonnier. Mélandre est prêt à se livrer, mais est faite prisonnier par les Francs et par Clidaman : toujours déguisé, il se fait nommer le Chevalier Triste (p. 668).

Cette histoire de déguisement d'une femme en homme vient, comme récit enchâssé, juste après le récit de Céladon déguisé en femme, dans la narration principale au début du livre 12.

Annotations :

1. A gauche derrière le talon gauche de Lindamor, signé « M. » pour Michel Lasne.

2. Page 820.

Composition de l'image :
Un épisode au 1er plan, un ou plusieurs épisodes à l’arrière-plan
Objets :
Estrade
Autre scène au second plan
Sources textuelles :
L’Astrée, 1ère partie, 1607
éd. Champion, p. 655-668

Informations techniques

Notice #006383

Image HD

Identifiant historique :
A5702
Traitement de l'image :
Image web