Aller au contenu principal

Cruauté d’un cordelier et sa punition (Heptaméron N31, Amsterdam, 1698)

Notice précédente Notice n°32 sur 73 Notice suivante

Date :
1698
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Dimensions (HxL cm) :
7,6x7,8
Sujet de l'image :
F.A. in-8° E431e (1er volume)

Analyse

« Un monastere de Cordeliers fut bruslé avec les moynes qui estoyent dedans, en memoire perpetuelle de la cruauté dont usa un cordelier amoureux d’une damoyselle. »
   
   La scène se situe apparemment dans la cour de la maison du gentilhomme, derrière laquelle se trouve le couvent des Cordeliers. Le cordelier meurtrier et amoureux est sans doute le personnage debout sur le seuil du logis, sous la statue de la Vierge. Un autre personnage, au premier étage, jette par la fenêtre un corps coupé en morceaux. A droite, trois personnages assistent à la scène.
   Cette scène ne correspond pas à la 31e nouvelle de l’Heptaméron, qui raconte les meurtres perpétrés par le Cordelier en l’absence du mari pour forcer sa femme, qu’il déguise en moine, à quitter sa maison pour le couvent où il compte la séquestrer. Point de corps coupés en morceaux ni défenestrés dans cette nouvelle. Les meurtres sont de deux chambrières et d’un cavalier, sans autre spectateur que la femme.

Annotations :

2. 4e journée, 31e nouvelle.

Sources textuelles :
Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546)
Nouvelle 31, LP, p. 415

Informations techniques

Notice #007632

Image HD

Identifiant historique :
A6951
Traitement de l'image :
Photographie numérique