Aller au contenu principal
Roland refuse la coupe que lui offre le valet du berger (Cycle d’Effiat)
Roland refuse la coupe que lui offre le valet du berger (Cycle d’Effiat)

Notice #017496

Image HD

Série de l'image :
Cycle du château d’Effiat sur le Roland furieux (Riom, Auvergne, 1625-1632)
Date :
Entre 1625 et 1632
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Sujet de l'image :
Fiction, 16e siècle
Lieu de conservation :
Clermont-Ferrand, Musée d’Art Roger-Quilliot
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
52.5.7, inv. 3192
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :

Cet épisode du festin est quelque peu extrapolé du texte du Roland furieux, qui dit simplement :

« Rassasié de douleur, non d’un autre met,
Roland voulut aller s’étendre et non dîner. » (str. 116)

Mais ce qui est important ici n’est pas que le berger fasse le récit de l’histoire d’Angélique et Médor (son contenu nous a été livré dans la 1ère partie du cycle). C’est que Roland refuse de boire et ne mange pas : il ne se conduit pas comme le devrait un chevalier.

A l’arrière-plan à droite, le même Roland descend de cheval etest désarmé par les deux valets qu’on retrouve dans les autres tableaux prenant soin de Bride-d’or. Cette composition est narrative : elle juxtapose sur la même toile deux oments successifs, l’arrivée de Roland puis le récit du berger face à Roland attablé et refusant de manger.

Annotations :

3. 2e partie du cycle, consacrée à la révélation. 4e étape : le refus de Roland de manger le festin que lui offre le berger constitue le premier symptôme de son basculement dans la folie.