Aller au contenu principal

Bradamante devant la Roche-Tristan (Rolfur Valvassori 1566, ch32)

Date :
Entre 1553 et 1566
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
10948 RES in-4°

Analyse

Au fond, Ă  droite, le chĂąteau de la Roche-Tristan. Au premier plan, Bradamante l’emporte sur les trois chevaliers qui accompagnent Ulanie, la messagĂšre de la reine d’Islande. Il est difficile de dĂ©terminer qui des deux chevaliers affrontĂ©s est Bradamante. On peut cependant penser que c’est le chevalier de droite, qui tient sa lance plus haut et dont le cheval redresse la tĂȘte, contrairement Ă  celui du cavalier de gauche. D’autre part le cĂŽtĂ© droit est symboliquement le cĂŽtĂ© du vainqueur. Par cette victoire Bradamante pourra pĂ©nĂ©trer dans le chĂąteau.    
La composition de l’image est ici une composition performative, construite sur le modĂšle mĂ©diĂ©val traditionnel des deux chevaliers affrontĂ©s lance contre lance. L’épisode est traitĂ© comme s’il s’agissait d’un Ă©pisode de roman Ă  quĂȘte, Bradamante triomphant d’une Ă©preuve pour pĂ©nĂ©trer dans le chĂąteau. Mais cette Ă©preuve est ridicule, puisqu’elle consiste Ă  expulser le dernier invitĂ© pour prendre sa place; son enjeu n’a rien de merveilleux d’autre part : il s’agit trivialement de se garer contre la pluie.    
En haut à gauche on distingue des bateaux et des soldats : s’agit-il des forces sarrasines qui se mobilisent autour d’Arles ?    
Le graveur a en tout cas totalement Ă©ludĂ© la pendaison de Brunel, livrĂ© par Marphise Ă  Agramant en Arles : la fin de l’histoire de Brunel constitue pourtant la base de l’illustration du chant XXXII dans les Ă©ditions Valgrisi et Franceschi.

Composition de l'image :
Sources textuelles :
Roland furieux, chant 32 (Bradamante au chĂąteau de Tristan)
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux

Informations techniques

Notice #002092

Image HD

Identifiant historique :
A1411
Traitement de l'image :
Photographie numérique