Aller au contenu principal
Mort déplorable d’un gentilhomme amoureux (Heptam. N9, Amsterdam, 1698)

Notice #007599

Image HD

Série de l'image :
Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, Amsterdam, G. Gallet, 1698
Auteur(s) :
De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)
1698
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Sujet de l'image :
Fiction, 16e siècle
Lieu de conservation :
Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
F.A. in-8° E431e (1er volume)
Traitement de l'image :
Photo numérique

Analyse

Analyse de l'image :
« La parfaicte amour qu’un gentil homme portoit à une damoyselle, par estre trop celée et meconnue, le mena à la mort au grand regret de s’amye. »
   
   Un gentilhomme aime une demoiselle de meilleure condition que lui. Au moment de la marier ses parents lui préfèrent un parti plus riche ; « dont le pauvre gentilhomme print tel desplaisir, sachant que s’amye perdoit autant de contentement que luy, que peu à peu, sans autre maladye, commencea à diminuer, et en peu de temps changea de telle sorte qu’il sembloit qu’il couvrist la beauté de son visaige du masque de la mort, où d’heure en heure il alloyt joyeusement. »
    La mère de la jeune fille, qui a pris le parti du gentilhomme, vient lui rendre visite avec sa fille. Le voyant presque mort, elles lui promettent le mariage dès qu’il aura recouvré la santé. Le gentilhomme, qui ne voit là qu’un discours charitable pour lui faire reprendre vie, étreint la demoiselle qu’il aime et meurt entre ses bras (LP, pp. 153-4).
    Sur la gauche, un jeune valet prévient la mère que le gentilhomme est mourant. Au centre, la jeune fille étreint son amant. Un autre valet, au fond, assiste à la scène. La gravure représente en quelque sorte deux épisodes sucessifs qu’elle condense en une scène : car la mère assiste réellement dans le texte à l’étreinte de sa fille, qu’elle a même permise et encouragée. C’est le valet à gauche qui appartient à un autre chronotope.
Annotations :
2. 1ère journée, 9e nouvelle.