Aller au contenu principal
Un président fait cacher l’amant de sa femme (Heptaméron N36, Amsterdam, 1698)

Notice #007665

Image HD

Série de l'image :
Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, Amsterdam, G. Gallet, 1698
Auteur(s) :
De Hooghe, ou De Hooch, Romeyn (1645-1708)
1698
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Sujet de l'image :
Fiction, 16e siècle
Lieu de conservation :
Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
F.A. in-8° E431e (2e volume)
Traitement de l'image :
Photo numérique

Analyse

Analyse de l'image :
« Par le moyen d’une salade, un President de Grenoble se vengea d’un sien clerc, duquel sa femme s’estoit amourachée, et sauva l’honneur de sa maison. »
   
   Averti par un vieux domestique, le président prend sa femme en flagrant délit d’adultère avec un jeune clerc, Nicolas. Pour éviter le scandale, il fait cacher Nicolas dans le cabinet de toilette et appelle le domestique, pour constater qu’il n’y a personne.
    « Le President entra dans la chambre et trouva sa femme et Nicolas couchez ensemble, lequel, en chemise, se gecta à genoulx, à ses piedz, et luy demanda pardon : sa femme, de l’autre costé, se print à pleurer. Lors dist le President : “Combien que le cas que vous avez faict soit tel que vous povez estimer, si est-ce que je ne veulx, pour vous, que ma maison soit deshonorée et les filles que j’ay eu de vous desavancées. Parquoy, dist-il, je vous commande que vous ne pleurez poinct, et oyez ce que je feray ; et vous, Nicolas, cachez-vous en mon cabinet, et ne faictes ung seul bruict.” Quant il eut ainsy faict, vat ouvrir la porte et appela son viel serviteur, et luy dist : “Ne m’as-tu pas asseuré que tu me monstrerois Nicolas avecq ma femme ? Et, sur ta parolle, je suys venu icy en dangier de tuer ma pauvre femme ; je n’ay rien trouvé de ce que tu m’as dict. J’ay cherché par toute ceste chambre, comme je te veulx montrer ; et, en ce disant, feit regarder son varlet soubz les lictz et par tous coustez.” »
    Le président chasse le domestique, feint un regain de tendresse pour son épouse, puis ordonne à Nicolas de disparaître. Enfin, il empoisonne secrètement sa femme avec une salade cueillie dans son jardin.
   
   L’image représente le moment où la femme du président surprise au lit avec son amant lève les bras au ciel. Le président, à gauche, donne ses instructions. Au fond à droite, Nicolas, l’amant, court se cacher dans le cabinet de toilette en attendant l’arrivée du vieux domestique.
Annotations :
2. 4e journée, 36e nouvelle.