Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

La dernière Cène (version de San Giorgio Maggiore) - Tintoret

Date :
1593
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Dimensions (HxL cm) :
365x568 cm
Lieu de conservation :

Analyse

La mise en scène est à la fois réaliste par les détails et tout à fait théâtrale par la composition. Le premier plan peut faire penser à une auberge, mais il s’agit en fait de la grande salle d’une belle maison : le plafond à caissons, le sol de marbre multicolore, le magnifique lampadaire, la beauté de la verrerie, le nombre des serviteurs, la finesse des fruits… tout indique la qualité du lieu, où se passe cette dernière cène. La longue table vraiment très étroite n’est pas totalement irréaliste : de simples planches sur tréteaux permettaient de s’adapter au nombre des convives. En la disposant en diagonale, le peintre peut jouer sur la perspective comme sur une vraie scène de théâtre.

Le repas se termine, les serviteurs débarrassent, il reste des fruits et des flacons vides sur la table. La servante du premier plan lave dans un bac des plats dont les restes de nourriture attirent un chat. Cette femme de charge a un plateau dans la main gauche ; le tend-elle au serviteur ou vient-elle de le recevoir ? Contient-il des dragées ? ou des hosties ?

Le repas se termine et Jésus se lève, il est au centre entouré de ses douze apôtres, six de chaque côté. Il se lève et  se penche vers le premier disciple, il lui donne à boire une coupe, qu’il tient à deux mains. Il s’agit bien de la communion au calice, une représentation assez fréquente dans l'iconographie de la Cène. Cette Eucharistie donne soudain une autre dimension à ce que tous voient : les anges emplissent la pièce, et l’ouvrent sur le Ciel ; le Christ rayonne, la lampe brûle comme dans le chœur d’un lieu sacré. Mais les disciples n’ont pas l’air de comprendre ; ils attendent sagement leur tour, Pierre est debout, deux autres commentent. Un peu à l'écart, un homme habillé de rouge et sans auréole parle en montrant Jésus du doigt. il s’agit de Judas.  Au bout de la table à gauche, un mendiant appuyé sur son bâton demande l’aumône à l’apôtre le plus proche, mais ce dernier lui fait signe d’attendre. 

Annotations :

3. En vis-à-vis de La récolte de la manne, à laquelle il fait pendant.

Informations techniques

Notice #008280

Image HD

Identifiant historique :
A7599
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
Wikimedia commons
Bibliographie :
Roland Krischel, Le Tintoret, Könemann, 2000
n° 118, p. 131