Aller au contenu principal

Pourquoi étudier la littérature avec la psychanalyse aujourd’hui ? Pourquoi, comment le faire aujourd’hui, alors que le développement des sciences cognitives et la déshérence de la culture dans l’espace public frappent de soupçon l’une et l’autre, la littérature comme inutile, la psychanalyse comme obsolète ? C’est que cette offensive de la technique et de ses modes de production, sans précédent dans notre civilisation, n’attaque pas telle ou telle discipline des sciences humaines, tel ou tel champ du savoir ou rayonnage de bibliothèque, qui serait devenu périmé : elle attaque globalement les forces même de l’esprit, les valeurs de l’humanisme qui s’en nourrit, l’espérance universelle des Lumières. Le combat pour ces valeurs et pour cette espérance exige de reconnecter la littérature à la vie qui l’anime, à la vie intime et à l’engagement collectif, aux combats politiques que cet engagement suppose, à la condition et à la responsabilité intellectuelle avec laquelle il s’agit de renouer aujourd’hui. En littérature, il ne s’agit pas simplement d’expliquer les textes, mais de connecter les textes à la vie, c’est ici qu’intervient la théorie. La psychanalyse engage le mouvement réciproque, de la vie dont témoigne le patient vers les textes et vers la culture qui les porte. Faire confiance en l’homme, concourir à sa liberté : tel est l’objectif de ce va-et-vient entre littérature et psychanalyse, qui à bien des égards recoupe le va-et-vient du texte qui exprime à l’image qui hante, de l’image qui représente au texte qui subvertit.

Freud par Adami
Date de publication :
2019
Auteur :
Stéphane Lojkine