Aller au contenu principal

Roland furieux, poëme héroïque, de l’Arioste. | Traduction nouvelle, | Par M. d’Ussieux. | A Paris, | Chez Brunet, Libraire, rue des Écrivains. | M. DCC. LXXVI. L’une des deux séries de gravures dont cette édition est illustrée semble reprise de l’édition Jean Baskerville / Jean Claude Molini, Birmingham, 1775. Cette série contenait 47 estampes en taille douce, comprenant un frontispice avec portrait de l’Arioste dessiné par Eisen d’après le Titien, gravé par Fiquet, et une gravure par chant. On remarque cependant que les gravures de la série commune avec l’édition Baskerville qui sont datées ne sont pas datées d’avant 1776 (chant 15), voire de 1777 (chants 12 et 22), c’est-à-dire du moment ou commence à paraître l’édition Brunet. C’est ce qui nous amène à supposer que les gravures de l’édition Baskerville n’ont été insérées que peu après la parution de l’édition Brunet. Il est probable que l’édition Baskerville n’ait pas été primitivement destinée à être illustrée : rien ne l’annonce sur la page de titre. On trouve d’ailleurs des éditions Baskerville du Roland furieux à partir de 1773.