Aller au contenu principal
Publiée le jeu 07/10/2021 - 09:01
Représentations de l'histoire de Judith au Moyen Âge et de la Renaissance au XVIIIe siècle
Le Retour de Judith à Béthulie - Botticelli

Le Livre de Judith est écrit en grec, il ne fait donc pas partie des canons juif et protestant. Une version originelle en hébreu ou araméen a peut-être existé, mais le texte actuel date du second ou du Ier s. av. J-C. On ne sait quel est le fondement historique de l'histoire qui nous est racontée, selon laquelle Nabuchodonosor, présenté comme roi de Ninive en Assyrie (le Nabuchodonosor historique était roi de Babylone et Chaldéen), envoie son général Holopherne assiéger Béthulie, ville apparemment imaginaire de Judée…

C’est un vrai roman qui met face à face le général Holopherne et Judith. Le premier, après avoir ravagé le pays, assiège Béthulie  et menace le Temple de Jérusalem. Alors que les assiégés se montrent incapables de réagir, Judith, jeune, chaste et belle veuve, se lève et promet que « le Seigneur visitera Israël par son entreprise » (8, 33). Portée par cette détermination, elle utilise la ruse et la séduction pour arriver à ses fins, tuer Holopherne et libérer la ville.

Représentations de Judith au Moyen Âge

 La Bible d'Utrecht 

Cinq images permettent de voir quelques étapes importantes du récit, Judith est  facile à reconnaître, car elle est toujours habillée et coiffée de la même façon, et toujours accompagnée de sa servante.

Le Speculum humanae salvationis (Miroir du salut de l'homme)

Le Speculum obéit à une logique typologique, qui est expliquée ici.
Après sa mort sur la croix, le Christ triomphe du diable. A la suite de cette vignette, l'enlumineur a représenté sept événements bibliques qui en sont la préfiguration. Trois rappellent  des hommes tuant des êtres assimilés au diable. Puis,  après une vignette concernant  Marie, suivent trois vignettes, où ce sont des femmes qui mènent et réussissent  le combat contre le diable. Judith prend sa place parmi elles.

Représentations de Judith depuis la Renaissance 

Depuis la Renaissance jusqu’au XVIIIe siècle les peintres ont largement représenté cette héroïne. biblique. Mais sa représentation a évolué : la Judith médiévale était une figure allégorique, elle représentait des vertus comme la Chasteté, l’Humilité, la Force. A la fin du Moyen Âge Judith devient l'image de la Justice. Les représentations de la Renaissance privilégient la mise en scène dramatisée de l'histoire, dans laquelle Judith est de plus en plus érotisée.

Les images sont présentées épisode après épisode dans l'ordre du récit. Chaque notice propose une analyse de l'œuvre :

Judith se prépare à tuer Holopherne

 Judith décapite Holopherne dans sa tente

Judith  face à la mort d’Holopherne

Judith s'enfuit avec sa servante

Judith présente la tête d'Holopherne au peuple de Béthulie

Les officiers d’Holopherne découvrent le corps de leur général

Bibliographie

Renaud Villard, La Tentation de Salomé : l’érotisation de Judith et l’effacement du tyrannicide en Italie, XVe-XVIIe siècle, en particulier p. 343-355.  

Toutes les Judiths d'Utpictura18

 

Printer Friendly, PDF & Email