Aller au contenu principal

Le continuum sensible est le système de communication du sens qui, dans la deuxième moitié du dix-huitième siècle, se met en place dans les dispositifs scéniques. Le corps, la chair, le toucher assurent une communication que le regard ni la parole ne peuvent assumer. L’écran devient écran sensible : voile, vêtement, corps interposé, il communique immédiatement le sens à partir du réel, sans la médiation d’un système de signes.

Doyen, Le Miracle des Ardents
La robe blanche de la Parisienne implorant sainte Geneviève réfléchit la lumière et établit le continuum sensible

Le continuum sensible est une formation de transition entre le dispositif d’écran classique (fondé sur la coupure, l’interposition, l’établissement d’une profondeur géométrale du regard) et les dispositifs indiciels (fondés sur le symptôme, la projection, la cristallisation scopique) qui se mettent en place progressivement à partir du dix-neuvième siècle.

Référence électronique

Stéphane Lojkine, Continuum sensible, mis en ligne le 14/04/2021, URL : https://utpictura18.univ-amu.fr/rubriques/critique-theorie/continuum-sensible

Publié dans :

Critique et théorie

Généalogie médiévale des dispositifs

Dispositifs contemporains

Théorie des dispositifs

Notions théoriques

Printer Friendly, PDF & Email